Open Food Facts

Structure(s) qui porte(nt) l'initiative
association Open Food Facts
Secteur
médias et communication
Réponse à la problématique :
travailler
Date de création
01/12/2012
Adresse
Paris, France
Résumé

Une base de données collaborative, libre et ouverte des produits alimentaires du monde entier. Open Food Facts est une base de données sur les produits alimentaires faite par tout le monde, pour tout le monde.
Elle vous permet de faire des choix plus informés, et comme les données sont ouvertes (open data), tout le monde peut les utiliser pour tout usage.
Open Food Facts est un projet citoyen à but non lucratif créé par des milliers de volontaires à travers le monde.

Description de l'initiative

 Des consommateurs aspirant à plus de transparence n'ont pas attendu la mise en application du logo alimentaire 5 couleurs pour s'en emparer. Depuis mai 2012, ces contributeurs bénévoles ont, avec l'aide du Pr Hercberg, mis au point Open Food Facts, une base de données répertoriant la qualité nutritionnelle de plus de 43 700 produits. Elle peut être consultée sur ordinateur ou sur smartphone via une application téléchargeable gratuitement.
Pour contribuer au projet, il suffit de scanner le code-barres d'un aliment, puis d'ajouter sur la base de données une photo, les ingrédients, la composition nutritionnelle et la teneur énergétique affichée par les fabricants sur l'emballage d'un produit. «Un calcul validé par l'Anses et par le Haut Conseil de la Santé publique permet ensuite d'attribuer une couleur au produit», explique Serge Hercberg. La devise du projet? «Rendre l'industrie alimentaire plus ouverte et transparente? Yes we scan!» (source : Le Figaro 06/01/2016)

1. Votre initiative répond à quel besoin social ? Décrivez en deux lignes

Besoin d'accès à une information claire et circonstanciée sur les produits alimentaires.
"Savoir c'est pouvoir. Connaître les aliments permet de manger mieux !" (source : site internet Open Food Facts)

 

2. Votre structure s'est-elle engagée dans des objectifs de lucrativité limitée afin de réinvestir dans le projet ?

Open Food facts est une association loi 1901 composée de volontaires uniquement

 

3. Quel est le modèle économique ?

 
Le modèle est celui de l'open data soit, des contenus et des développements opérés par des volontaires sur la base d'outils en accès libres. Stephane Gigandet précise "Il y a l’envie de permettre à plein de personnes de développer toutes sortes d’activités et d’applications, pour tous les buts : informatif, scientifique, de loisirs… Est-ce que ces données peuvent servir pour des activités commerciales ? Sans doute, mais en tous cas pour moi, ce n’est pas le but premier. Les données sur ce qu’on mange sont très clairement d’intérêt public, elles se doivent d’être ouvertes. On le voit en ce moment avec les scandales sur la « viande de boeuf » : l’opacité de l’industrie agro-alimentaire ne sert qu’à cacher des choses peu ragoûtantes et nuit aux consommateurs."
"Les contributeurs sont volontaires et bénévoles. Leurs contributions sont rassemblées dans une base de données ouverte, qui peut être réutilisée par tous et pour tous usages. (voir les conditions de réutilisation). Toutes les personnes qui le souhaitent (y compris les contributeurs et le créateur d'Open Food Facts) peuvent donc redistribuer et/ou réutiliser les données pour construire par exemple des sites, des services, des logiciels, des applications mobiles, ou pour écrire des articles ou réaliser des études qu'ils sont libres de mettre à disposition gratuitement, de vendre, ou de monétiser par exemple en affichant des publicités." (site internet Open Food Facts)

 

4. Le projet est-il viable à 3 ans ? Comment ?

Le projet entre dans sa cinquième année d'existence

 

 

Impact sur le développement économique du territoire

 

5. Combien de création d'emplois ou de valeur ajoutée ce projet va-t-il apporter à 3 ans ?

 le territoire  géographique de l'open data est sans limite. La création de valeur tient, dans le cas de Open Food Facts, dans le développement du niveau d'information dans l'acte de consommation alimentaire. Elle réside également dans le crowdsourcing : toutes les contenus sont accessibles et disponibles et peuvent servir à d'autres développements; "La base de données Open Food Facts est publiée sous forme de données ouvertes (open data) sous la license Open Database Licence. Tout le monde peut l'utiliser pour tout usage, commercial et non-commercial, tant que la source des données est mentionnée et que les ajouts et améliorations sont partagées sous une license similaire." (soutce C-radar)

Implication des acteurs concernés dans la construction du projet

 

6. Comment avez-vous impliqué les acteurs concernés dans l'élaboration du projet, à savoir (Bénéficiaires, acteurs publics et acteurs privés) ?

Stéphane Gigandet, fondateur explique "J’ai initié le projet, mais c’est un projet collaboratif : pour démarrer le projet, j’ai fait appel en particulier à la communauté des blogueuses et blogueurs culinaires de mon autre site http://recettes.de/cuisine pour commencer à constituer la base de produits, et aujourd’hui plus de 300 personnes ont ajouté au moins un produit. Je m’occupe en particulier de la partie technique, et beaucoup d’autres personnes participent au projet en corrigeant les erreurs dans la base, en suggérant des améliorations etc. Après avoir recensé plein d’idées dans une carte de l’esprit (mindmap) collaborative, on vient de faire une première réunion avec des contributeurs habitant en région parisienne pour élaborer notre feuille de route 2013. Et suite à cette réunion, on constitue des groupes de travail sur les différents thèmes : le recrutement et la fidélisation de nouveaux contributeurs, le développement à l’international (le site est en cours de traduction en 11 langues grâce aux contributeurs qui traduisent le site de façon collective sur un google doc). Toutes les bonnes volontés sont d’ailleurs bienvenues !" (c-radar 2013)


   

 

Diriez-vous que «Open Food Facts» est une idée qui marche ?

 

7. Si oui, sur quels indicateurs appuyez-vous votre point de vue ?

             

Le nombre de produits référencés a été multiplié par 10 en 2 ans : il est passé de 5 200 en 2013 à 52 987 aujourd'hui 25 avril 2015

.

Financement 

 8. Comment avez-vous financé votre projet ?

Pas de financement, que des outils en open source et des bonnes volontés

Culture de l’innovation

 

9. Comment est née l’innovation ?

 

Le projet a été initié par Stéphane Gigandet, créateur du portail de blogs culinaires Recettes de Cuisine, du groupe Manger Bloguer pour une alimentation saine et durable, et du site Informations Nutritionnelles.
Stéphane s'occupe en particulier de l'infrastructure technique et logicielle d'Open Food Facts, du développement et de l'hébergement du site et de la base de données.



 

 10. Comment ont-elles été mises en place ?

Les contributeurs sont des personnes intéressées par l'alimentation. Elles ajoutent des produits dans la base de données d'Open Food Facts et elles sont aussi la principale source d'idées d'améliorations et d'applications à travers le Forum des Idées et les différents espaces d'échanges de la communauté Open Food Facts. Open Food Facts est un projet ouvert à toutes et tous.
Comme toutes les plateformes collaboratives le succès tient à une poignée de contributeurs précurseurs qui ont amorcé les contenus.


 

Nom d'utilisateur du créateur de cette fiche
Corinne Barbat