Habitat participatif et coopératif

Structure(s) qui porte(nt) l'initiative
L’Echo-Habitants
Secteur
action sociale et insertion
Réponse à la problématique :
travailler
Date de création
Novembre 2006
Adresse
14 Boulevard Maréchal Juin, 44100 Nantes, France
Résumé

L’Echo-Habitants, association nantaise créée en novembre 2006, s’est donné pour objet de permettre à ses adhérents de développer des projets d’habitats sociaux et écologiques dans le cadre de démarches participatives et coopératives.

L’appellation choisie évoque trois aspects indissociables du projet :

  • Privilégier la voix des habitants
  • Choisir le mode coopératif comme rapport entre co-habitants aussi bien lors de l’élaboration du projet que dans la gestion ultérieure des réalisations.
  • Adopter des techniques apparentées à l’éco-construction.

Les valeurs de base défendues par l’association sont consignées dans une charte.

Nous répondons à la problématique : Travailler sur de nouvelles formes de co production de l’habitat en permettant aux habitants d’être au cœur du dispositif, par une démarche participative et collective, afin de répondre à une demande sociale, environnementale, économique et de gouvernance partagée. 

Description de l'initiative

Votre structure et votre projet 

 

1. Votre initiative répond à quel besoin social ? Décrivez en deux lignes

Accès au logement différemment, projet social de voisinage, devenir plus acteur et moins consommateur de son habitat et de son cadre de vie… Moins subir la promotion immobilière, maîtriser les coûts, décider et agir sur son environnement… 

 

2. Votre entreprise s'est-elle engagée dans des objectifs de lucrativité limitée afin de réinvestir dans le projet ?

Il n’y a aucune lucrativité attendue ni générée par cette activité qui combine de la prestation et de l’engagement plus militant.  

 

3. Quel est le modèle économique ?

Prestation aux maîtres d’ouvrage (50%), subventions à l’innovation et à la recherche action (40%), formations (10%) actuellement. Notre objectif est d’augmenter la part de prestations… 

 

4. Le projet est-il viable à 3 ans ? Comment ?

Le projet génère un poste de travail ainsi que de la sous-traitance et des missions de stage depuis 2010, mais c’est difficile (conjoncture de crise limitant les projets et leurs moyens financiers…).  

 

Impact sur le développement économique du territoire

 

5. Combien de création d'emplois ou de valeur ajoutée ce projet va-t-il apporter à 3 ans ?

Entre + 0 et + 2 postes supplémentaires. Tout dépend du développement du secteur de l’habitat participatif et de ce qui lui est proche (urbanisme et concertation, formation des acteurs…). La valeur ajoutée se mesure pour moi à l’augmentation du nombre de projets que nous suivons par an et qui aboutissent, et au développement d’une politique publique de l’habitat en faveur de l’habitat participatif et de l’innovation sociale, je dirais même transformation sociale… 

 

Implication des acteurs concernés dans la construction du projet

 

6. Comment avez-vous impliqué les acteurs concernés dans l'élaboration du projet, à savoir (Bénéficiaires, acteurs publics et acteurs privés) ?

Bénéficiaires : réseaux associatifs, réunions publiques, intervention ou organisation de rencontres, de colloques, de séminaires etc. depuis 2006. Nous avons contribué à créer ces réseaux.

Acteurs publics : sollicitations, rencontres, actions subventionnées ou non, partenariat dans le montage d’opération, le suivi.

Acteurs privés : architectes engagés, organismes HLM et assimilés (logement social), éco constructeurs, acteurs de l’ESS (SCOP, banques) dans le cadre des partenariats de projet, ou dans le cadre de séminaires et autres événements.  

 

Diriez-vous que « l’habitat participatif » est une idée qui marche ?

 

7. Si oui, sur quels indicateurs appuyez-vous votre point de vue ?

                  Résultat d’activité par rapport aux objectifs
                  Résultats d’exploitation
                  Notoriété et e-réputation

Reconnaissance par la loi ALUR, demande grandissante, mais mise en œuvre encore floue, notamment dans les politiques publiques et aussi pour les citoyens…

Nous nous inscrivons dans un mouvement social qui doit avancer et trouver ses conditions de réussite. Nous en sommes un des instruments, nous sommes au service de. Nous sommes tous de passage… 

 

Financement

 

8. Comment avez-vous financé votre projet ?

                  Autofinancement, Emprunts,
                  Augmentation de capital
                  Dons, crowdfunding
                  Aides collectivités publiques

Le projet a été financé par : de l’autofinancement, des dons et par des aides des collectivités publiques et du FSE (Europe).

Idéalement, la création d’une SCIC serait la meilleure solution, à condition de valider le modèle économique et de développer suffisamment de projets… 

 

9. Etait-ce suffisant ?

Pas vraiment, problème des co financements et d’un réel soutien politique…

 

Culture de l’innovation

 

10. Comment est née l’innovation ?

                  Idée collective
                  Idée individuelle

Collective et en réseau. Des groupes de travail puis des associations qui se créent ou s’approprient le sujet entre 2005 et 2008, échangent et se rencontrent nationalement, régionalement, localement, et en Europe… 

 

11. Avez-vous eu besoin de nouvelles compétences pour la mettre en place ?

Si oui, lesquelles ?

Plutôt combiner des compétences existantes : conduite de projet immo alternative, animation (groupes, territoires), développement d’outils (aide à la décision, gestion de projet et de groupe, organisation), définition du champ et du concept d’habitat participatif, urbanisme, programmation, montages juridiques et innovation juridique, travail et transfert de savoir aux habitants… 

 

12. Avez-vous engagé des formations auprès des salariés ?

Si oui, lesquelles ?

Auto formation. Quelques stagiaires aussi. 

 

13. Quelles pratiques de management ont favorisé l’innovation ?

Management participatif auprès des habitants, pas en interne… ou avec les partenaires, sous traitants.  

 

14. Comment ont-elles été mises en place ?

Assez spontanément, puis échange d’outils méthodo avec des collègues des réseaux.  

 

Pratiques de gestion

 

15. Diriez-vous que « L’Echo-Habitants  » dispose d’une gestion adaptée ?

Si oui laquelle ?

Bof. Petite association, gestion analytique et suivi des comptes, mais pas de plan de développement ni de capacité réelle entrepreunariale… Aucune force commerciale non plus et mauvaise sur la communication de ce qu’elle fait… Bref débordée et un peu dépassée par l’ampleur de la tâche… 

 

16. Sur quels outils clés s’appuie la gestion de « L’Echo-Habitants » ?

Excel et tableaux de bord (budget, temps passés, frais, délais et phases…), explore la carte mentale, suivi rigoureux des dépenses (ce qui n’empêche pas d’exploser les budgets…) mais pas de la facturation… Un peu de mépris pour la gestion en fait… ce n’est pas bien… 

 

17. Disposez-vous d’une comptabilité analytique ?

Si on veut : suivi par contrat et type d’intervention.  

 

18. Quelle est la part (% des charges de fonctionnement et des investissements) investie dans la R&D ?

Pas calculé. Je dirais qu’on n’atteint pas 15% du budget mais qu’on y passe plus de temps en définitif car on ne construit pas de solution toutes faites et qu’on n’a pas fini de construire ou de s’approprier nos outils, ou encore, de se documenter tout simplement. Il faudrait budgéter 2 heures par jour minimum en moyenne.  

 

Et demain

 

19. Pensez-vous avoir tous les moyens pour que votre innovation change d’échelle ?

Pas de réserves, la production de logements en panne, la construction et le foncier trop chers, les capacités d’investissement réduites, le repli sur soi et la peur de l’autre… Pas gagné… 

 

Si non, quels sont vos besoins ?

Portage incubateur ESS pour création de la SCIC Développement de nouveaux partenariats.

Politique publique volontariste comme en Allemagne et Strasbourg.  

Nom d'utilisateur du créateur de cette fiche
Dams