Un coffre fort numérique pour les droits sociaux des sans domicile fixe

Alors que la suspicion de fraude sociale est partout, on parle moins du « non recours au droits sociaux » qui concerne toutes les personnes ayant des droits sociaux qu’ils ne font pas valoir.

Pour se rendre compte de l’ampleur du phénomène, l’Odenore (Observatoire DE NOn REcours aux droits et services) a calculé que rien que pour le RSA en 2012 cette non-dépense aurait fait économiser 4,3 milliards d’euros par an à la Caisse des allocations familiales (Cnaf), quand les fraudes aux allocations représentent 90 millions d’euros.

Pour les populations sans domicile fixe en particulier, une des causes importantes du non recours est bien souvent la perte ou le vol des justificatifs papier.

Or, pour une population où les démarches administratives sont difficiles et où « Donner un rendez-vous dans trois semaines à quelqu’un qui vit dans la rue ça n’a donc aucun sens ! » comme le disait un infirmier d’un centre d’accueil et de soins (ActuSoins n°16) cela entraine qu’à chaque fois il faut repartir de zéro et refaire d’abord les demandes de justificatifs avant d’avoir accès aux aides, ce qui prolonge et complexifie encore les démarches.

Pour résoudre cette difficulté, le groupe SOS vient de lancer « Reconnect » un coffre électronique qui permet de conserver une version numérique de tous les justificatifs administratifs des sans domiciles fixes.

Concrètement, la personne peut aller dans un centre reconnect (15 en France à ce jour mais le réseau se déploie) pour ouvrir gratuitement un compte et faire scanner tous ses papiers. Cela fait, elle pourra avoir accès à une copie de ses documents à partir de n’importe quel ordinateur relié à internet partout en France. Pour en savoir plus : https://www.reconnect.fr/

Olivier Blanchard

Commentaires